Iles Baleares Majorque Avril 2018

IMG_20180419_224541_890Las Chicas à la bicycletas !

C’est ainsi que nous appellent les réceptionnistes du ferry-boat « Baléaria » ce matin du 19 avril à 6h. il est l’heure de débarquer, après une courte nuit sur les banquettes rouges de la cafétéria. (40€ la traversée, vélos gratuits)

A cette illusion d’être toutes jeunettes grâce à cette appellation de chicas, se rajoute l’immense sentiment de liberté de sortir du ferry en pédalant, pour rejoindre le centre de Palma sous une météo clémente. Notre 1er petit déjeuner Majorquais nous permettra de profiter des toilettes du café pour laver une culotte qui sèchera sur le porte bagages, et enfiler nos shorts cyclistes, avant de nous lancer sur le début de notre tour.

itineraire_majorque

Nos vélos sont équipés pour tailler la route, Nicole avec ses sacoches vintages et l’ex vélo de son paternel, la rolls royces des vélos randos de l’époque, modernisé par un artisan du vélo.

C’est un premier test avant son futur tour du monde.

Moi j’ai mon vélo qui a déjà surmonté les cols géorgiens…et dont je connais les défauts et les qualités, ça tiendra bien encore ce printemps 2018! De toute façon c’est Nicole qui porte le plus!

Nous avons prévu de faire le tour complet de l’île, en démarrant par le sud, plus plat, pour se mettre en jambes avant les cols montagneux du nord de l’île. Nous comptons bivouaquer lorsque c’est possible, il n’y pas de camping à Majorque, et le camping sauvage y est interdit…Mais hors saison nous espérons nous trouver des petits spots hors des regards.

La difficulté c’est le cloisonnement de toutes les propriétés terriennes, toutes emmurées et/ou barbelées, et donc infranchissables pour les SDF que nous sommes.

Ce qui est facile par contre c’est de circuler, beaucoup de petites routes sont tracées en circuits cyclistes, et donc non passantes. Cette île est d’ailleurs l’un des plus hauts lieux pour les groupes de cyclards routes, nous croiserons de très nombreux pelotons sur notre trajet, et nous n’en n’avons doublé aucun!

Ci-dessous un petit descriptif de notre circuit, et le lieu de nos bivouacs ou nuit en durs :

19 avril : Palma- Cap Blanc via Amalgar et Llucmajor/ magnifique Bivouac sauvage derrière le phare, en franchissant les barrières avec les vélos sans difficulté.

20 avril : Cap Blanc- Cala mondano, via la côte, une pause-café à Es trenc. Un passage dans les salines de colonia San jordi et dans le village de Santanyi. Bivouac dans une petit espace de forêt clairsemée, derrière un muret, à 200m avant d’arriver sur la plage. La propriétaire passera d’ailleurs nous dire bonjour lors de son footing et nous proposer de l’eau si besoin.

21 avril : à Cala Mondano, nous ferons une courte baignade matinale …l’eau reste froide ! et une longue pause de café con aqua calliente, la crique est déserte à ce moment-là. Nous franchirons la plage à vélo pour poursuivre notre route sans retour en arrière. Cette troisième journée nous amène le long de la côte est jusqu’à punta llinga (commune de colonia de saint père), nous visiterons le parc naturel au passage. Bivouac le long du chemin des douaniers, derrière une maison abandonnée. Dîner et petit déjeuner sur les rochers en bord de mer !

22 avril : route un peu trop civilisée dans les grands ensembles vacanciers urbanisés jusque Pollenca où nous avons réservé via booking.com une Guest house très agréable à 50€ la nuit pour 2, piscine grand jardin, grande maison que nous partageons de fait avec2 autres couples de clients. On s’embourgeoise jusqu’au bout puisque nous remplacerons nos traditionnelles soupes et pâtes de popotte par un repas au restaurant local.

23 avril : une grande classique chez les cyclistes du monde entier, le cap de Formentor aller- retour, et quelques belles grimpettes, mais sans les bagages que nous avons laissés à la Guest-house, puisque nous y passerons une 2ème nuit.

24 avril : on attaque la montagne, et nous franchirons les cols successifs sans mettre pied à terre, yes ! Nicole toujours devant en profite pour faire des pauses photos de mes arrivées au sommet ! Nous trouvons un magnifique spot de bivouac au bord du lac Embalse de Cutrer, que nous partagerons avec les moutons, dont nous ignorions jusqu’alors combien ils sont bruyants dans leurs ébats nocturnes…Pas de doute que le bouc du troupeau fut très actif, malgré nos véhémentes protestations à jet de cailloux en cours de nuit.

25 avril : descente de 25 km facile jusque Soller, où nous retrouvons Max et Caroline. La météo est capricieuse et nous partons tous les 4 visiter Palma avec leur camion. Nuit au refuge du Cap Gros pour Nicole et moi, après dîner commun près de leur camping-car.

26 avril : nous reprenons nos vélos ccahargés via Valdemossa, Sagria, jusqu’à Banvalburan. Nous trouverons un bivouac difficilement ce soir-là, dans le jardin d’une maison privée, après nous être fait délogées par un chien sur une 1ere tentative, à 11km de Banvalburan sur la route ma100.

27 avril : la ma 100 nous appartient, car elle a été fermée la veille au soir pour laisser passer une course cycliste, nous sommes donc les reines de la petite reine ! jusqu’à un plantureux 2ème petit déjeuner que nous dégusterons sur la place du village de Andratx. La Ma 100 grimpe et descend sans arrêt, c’est donc une étape bien sportive ! Nous rejoindrons la mer pour trouver un bivouac surplombant la plage « Cala Portalls-Vels, qui nous permet une dernière baignade méditerranéenne à Majorque.

28 avril : Retour tranquille sur Palma, où nous passerons 2 nuits dans une résidence étudiante (casa Major), réservée sur internet (30€ la nuit).

29 avril : visite plus approfondie de Palma, sa cathédrale, flânerie, dîner dans un bon resto !

30 avril, fin du séjour de Las chicas à Majorque, nous reprenons le ferry-boat où nous retrouverons Max et Caro, enchantés de leurs escapades en canions et VTT. Dîner commun dans le village de Nicole, bivouac chez Nicole !

trajet avec carte

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Photos de Voyage. Ajoutez ce permalien à vos favoris.