Namaste d’inde Etat d’Uttarakhand

RSCN7340Arrivée en Inde.. Quelques petites mésaventures : cartes bancaires bloquées, Station de bus érronée pour enchaîner sur notre bus…nous perdrons 2h dans le trafic de New Dehli pour atteindre la bonne !

Ces petits contretemps sont désormais règlés, mais nous atteindrons bien tardivement notre première étape dans l’Uttarkaland, Haridwar, ville sainte et hindouiste au bord du Gange, après 10h de bus cahin caha et tape-cul à l’indienne.

Nous retrouvons : le bruit ! Le trafic intense!Les odeurs ! Les saveurs ! La chaleur !Le grouillis! La crasse ! Le Tchaî ! Les lassis ! Des temples et des rituels religieux en boucle !Et des Indiens très sympathiques, sans harcèlement aucun !

Nous oublions : Internet, l’électricité en continu, la viande, l’alcool, le froid.

Nous nous protègeons des singes voleurs, qui nécessitent le bâton à portée de mains pour préserver notre petit-déjeuner.

Nous nous réadaptons assez vite à cette Inde magique, tous nos sens en alerte par tant de sollicitations.

Mussorie, ville montagneuse à 2000m d’altitude, nous accueille 3 jours plus tard dans une atmosphère brumeuse. La mousson s’achève et de belles éclaircies nous permettent de superbes randonnées dans les hauteurs et les forêts avoisinantes. Il y a toujours des singes à profusion, des vaches dans la rue, et des indiens accueillants…et même de la bière dans un restaurant, qui nous servira de cantine tous les soirs…Ah les soiffards !

Rishikesh, étape suivante, toujours au bord du Gange sacré, nous ramène dans une ambiance Ashram/ yoga/ baba cool. On y voit tous les touristes européens jusqu’alors invisibles, tels des curistes dans une ville thermale, adeptes de méditation et thérapie ayurvèdique, ou à la recherche du gourou qui leur rendra le sourire ?… Petit incident de parcours dans le booking.com, la guest house censée nous loger a shunté notre réservation, et notre chambre est déjà occupée ! Après 2 heures de cogitation, le manager nous reloge avec toutes ses excuses dans un palace avec piscine… ! Nous passons beaucoup de temps dans nos démarches de résa train, hôtels, pour essayer d’anticiper la suite, mais souvent sans succès tant le développement intensif du tourisme indien fait le plein des places dans les transports et les hébergements. L’internet defficient nous oblige très souvent à revenir maintes fois sur le sujet, et contribue à ces contraintes d’organisation anticipée. Pas facile les vacances !…Il est vrai qu’on ne risque pas grand-chose , il y a toujours des bus indiens et des hôtels glauques et crasseux pour compenser le train ou la guest house sympathique et propre, avec le petit balcon comme on aime bien.

3 jours plus tard, nous voilà repartis dans les fameux bus (et pas côte à côte faute de place là aussi..), pour 10h de route montagneuse jusqu’à Jossimath, au nord de cet état. Cette fois nous avons été bons, une agence locale contactée au préalable nous accueille dans un « home guest » très agréable, nous permet la jonction pour atteindre le point de départ de « La vallée des fleurs ».

Après 4h30 de grimpette avec nos sacs allégés (nous avons laissé le reste dans la maison du propriétaire), nous atteignons à 3500m Gangrihia, petit village escarpé à flanc de montagne et en creux de vallées, entourés des pics et glaciers hymalayens. L’hôtel est …basic, malgré son appellation de palace, mais rien d’autre à cet endroit perdu, et peuplé de pèlerins Sikkhs. Un temple jaïn très vénéré peut se visiter le jour suivant, sur une randonnée de 7h, qu’un grand nombre d’indiens font à dos de mules. Nous renonçons au temple, pour une randonnée de 8h dans la vallée des fleurs, avec une belle grimpette jusqu’au pied du glacier, une petite pause au bord du torrent, à l’embranchement de 2 cols haut perchés, et la descente du retour. Cette « flowers valley », bien que difficile à atteindre, vaut tous les détours, nous aimerions y retourner à la saison des floraisons, en juin, pour agrémenter les arômes que nous percevons encore en octobre, des couleurs printanières.

Après 2 nuits sur place, nous revenons vers Jossimath, 4h de descente, puis taxi jusqu’à la home guest. Nous y récupérons nos affaires, lavons notre linge, et passons une nuit supplémentaire avant d’enchaîner pour le trek de la Kuari pass (3640m) , cette fois avec mules (necessaires pour le portage du bivouac à prévoir) et guide, obligatoire dans ce secteur. Ce « petit » trek, prévu sur 3 nuits mais que nous écourterons d’une journée car trop facile pour les grands sportifs que nous sommes, nous émerveillera néammoins d’un panorama fabuleux sur les plus hauts sommets de cet état d’Uttarakhaland.(Nanda Devi à 7816m).

Nous finissons notre pérégrination dans cette région par une longue jonction de bus vers Kausani, petit village de montagne où Gandhi écrivit son ouvrage « Anasakti yoga ». Nous, nous nous contentons de ces quelques lignes supplémentaires…

L’Uttarakahakand nous a enchanté, au-delà de nos attentes, nous le conseillons vraiment à tous les amateurs de montagne, treks, nature, bonne nourriture (végétarienne) et spiritualité !

Publicités
Cet article a été publié dans Photos de Voyage, Recit Voyage. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Namaste d’inde Etat d’Uttarakhand

  1. Gilles & Geo dit :

    Coucou vous deux, nous suivons votre périple comme un feuilleton toujours en attente de la suite….vos photos sont superbes….
    Pechabou prend les couleurs d’automne et les premières vacances scolaires de Calie seront chez nous.
    À très bientôt de vous lire. Bises amicales de ns deux

  2. arcodep dit :

    Photos, clips et textes toujours tops ! Bravo..
    Bon ça va, ça donne envie, mais on se voit dans 10 jours ! rendez-vous au Sikkim !
    Bises

  3. helene dit :

    hello les amoureux, encore une fois : quel plaisir de vous lire et de découvrir que mon frère à retrouver la ligne !!!!!!………….
    profitez de votre périple sensationnel
    et du coups bise à « Arcodep » d’ici peu ….

  4. Rahhhh je veux retourner en Inde 🙂 Dire que ce voyage nous avait lessivé il y a quelques années et que maintenant on veut remettre ça!

    Plein de bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s