Salam d’Iran, Shiraz-Zagros-Yazd

SHIRAZ6536Après 2 jours de pause chez notre ami Stéphane, qui nous a gentiment laissé son appartement pour nos transits, avec la délicatesse de bières et vins frais dans son frigo, nous sommes arrivés à Shiraz par Flydubaï. Laurent s’est fait confisquer à la douane sa cigarette électronique, nouvelles règles à Dubai depuis moins d’un mois…parait-il.. ils n’ont même pas daigné lui rendre la batterie intégrée à la pipette, nous sommes tombés sur un vilain petit chef qui n’a rien voulu entendre à nos arguments! Bref, pour les vapoteurs, ne prenez pas de risque sur cette Cie, (très bon marché au demeurant) ou cet aéroport… mettez tout en soute.

Nous sommes donc passés de 45° des Emirats aux 38° Iranien, ça soulage un peu… mais sans piscine, ni shorts et ni débardeurs! Le voile, les manches et le pantalon, c’est bien mieux pour la peau .. tant pis pour le bronzage malgache.

Hormis cet inconvénient non négligeable dans notre culture, nos premières impressions sont vraiment positives sur Shiraz et les Iraniens. Souks pittoresques, cité historique, bonne nourriture, et l’accueil perse, hors pair (se). Hi! Hi! Jeu de mots à la Véro pour faire rire mon fiston, qui évidemment va le trouver bien naze…

Nous avons pris contact avec Bahman, un guide trouvé sur le blog de Tim et Lulu, voyageurs en Iran en 2013, et que nous remercions pour leurs précieuses infos s’ils nous lisent un jour, avons dîné avec lui et mis au point un accompagnement sur un trek de 4 jours dans les Zagros, à la rencontre des nomades et de la montagne….Il paraît d’ailleurs qu’en pleine nature et hors des policiers, nous pourrons nous baigner en maillots de bain dans la rivière! Et c’est bien vrai, preuve en est dans les images…

Nous retrouvons la ville, le voile et les manches dès notre retour des montagnes, pour enchaîner dans un bus VIP en direction de Yazd, ville historique aux abords du désert.

Le bus en Iran (surtout le VIP), c’est vraiment tout confort, sièges larges et inclinables, petit snack distribué par le chauffeur, et routes asphaltées de très bonne qualité. Seul bémol, la clim, souvent exagérée et que notre sphère ORL n’apprécie guère.

Bref, des 14° du bus, nous débarquons vers les 38° de Yazd, trouvons non sans mal une traditionnal house où nous loger, et partons à la conquête de la cité. Des petites ruelles s’entremêlent autour des mosquées, des forteresses, des tombeaux. Des tours conçues pour faire circuler l’air grâce aux réservoirs d’eaux souterrains qui les alimentaient jadis agrémentent le paysage que nous photographions de tous nos yeux du toit de notre hôtel…

Publicités
Cet article, publié dans Photos de Voyage, Recit Voyage, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Salam d’Iran, Shiraz-Zagros-Yazd

  1. Gilles & Geo dit :

    Super ! Contents de vous voir …on vous suit à la trace 😉

  2. tarissants dit :

    merci pour ce partage de sensations devinées, de couleurs et d’humanité! Marie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s