Salam d’iran, Esfahan-Kashan-Teheran

ESFAHAN6931Nous voici partis pour Ispahan, le plus belle ville d’Iran, disent ses habitants fiers d’y résider. Même topo, bus VIP confortable et gelé, avec le petit snack. Hôtel Iranien (sinon c’est trop cher) donc fermé et sans ouverture, mais très accueillant. L’hospitalité de ce peuple est un plaisir de tous les jours, nous ne passons pas une journée sans être invités à boire le thé autour d’un pique-nique familial dans les jardins persans. Le pique nique dans les parcs, est un vrai déménagement de cuisine: marmites, thermos, tapis, vaisselle, glace, réchaud, nourriture, chicha. Les téléphones portables mitraillent à tout va, un spectacle, voire une leçon de vie et de sociabilité pour nous, européens, trop souvent retranchés dans nos homes sweet homes, et qui oublions parfois ces bonheurs tout simples. Il faut dire que le régime islamique ne tolère guère d’autres plaisirs…

Bref, nous sommes donc nourris, hydra..thés, photographiés, conviés à discuter, des dizaines de fois tous les jours. De ces contacts multiples, nous comprenons aussi que 90% des iraniens que nous croisons regrettent leur manque de liberté, l’obligation du port du voile chez les femmes, leurs difficultés à trouver du travail, leur désir d’ouverture et de voyages vers un monde plus libre et dégagé des imams tout puissants. Un homme nous aborde au bazar, 72ans, ex pilote, il nous fait visiter la Jamed mosquée, gratuitement d’ailleurs…il nous raconte 1h durant combien ce régime n’est pas iranien, mais arabe; «ils nous ont volé notre pays, ils le vendent aux arabes avec la complicité des américains…il nous explique tout cela en regardant à droite, à gauche..les policiers en civil ne sont jamais bien loin…

Ispahan est une très belle ville, dans laquelle il est facile d’alterner visites culturelles et trek urbain.

Nous arrivons même à récupérer des ersatzs de Velib, et pédalerons ainsi en longeant la rivière jusqu’aux sites Zoroastrians (la première religion perse). Nous profiterons de ce mode de locomotion pour obtenir l’extension de notre visa de 15 jours, sans difficulté aucune, si ce n’est la longueur des formalités administratives nécessaires: 1° la fouille à l’entrée, le port du chador noir pour Véro, prêté pour l’occasion, 2° la queue pour récupérer le formulaire. 3° le remplissage du formulaire, puis la queue à nouveau pour le faire valider 4° pédaler au plus vite vers la banque pour y déposer la somme nécessaire (10€ par personne), et faire les phtocopies + Photo d’identité voilée bien sûr, 5° revenir à la police, refouille, re-chador noir, on dirait «Cat-woman», sauna personnel assuré!,6° refaire la queue pour valider le tout, 7° attendre que les policiers aient fait leur pause de 20mn pour la prière, 8° attendre que le chef ait tamponné le fameux visa étendu, et qu’il fasse l’appel pour nous le rendre. Le tout en 6h de temps en même…Mais nous voilà en règle pour poursuivre notre périple vers le nord.

Nous arrivons à Kashan, la guest house qui nous accueille, dans une maison traditionnelle, accepte de ses clientes d’y vivre la tête dégagée, quel bonheur! Cette ville se situe entre désert et montagne, il y fait 40°, nous apprécions d’autant plus le short et le débardeur interdits bien entendu hors de la «maison». Nous y visitons des maisons traditionnelles vieilles de 200 ans, dont les cours parsemées de bassins (à sec maheureusement), aèrent les toits voutés et les salles décorées de peintures, dorures, et mosaîques colorées. La mosquée, vide de ses adeptes, nous accueuille sous son dôme bleu, et nous inciterait presque à une petite méditation sur ses tapis persans et moelleux. Rajoutons un joli tombeau, un bazar grouillant d’iraniennes à la recherche de bijoux tous plus dorés les uns que les autres, où Véro assume une petite coquetterie avec l’achat d’une bouteille d’eau de rose dont Kashan fait sa spécialité.

Nous prendrons l’apéro au dough (yaourt liquide aromatisé aux herbes et proche du petit lait), faute de bière fraîche, interdite comme tous les alcools par la loi islamique, et ponctuerons le dîner assis sur les tapis d’un digestif appelé «thé». Nous sommes donc sobres depuis 3 semaines, sans mains qui tremblent ni ressentis de manque, voilà qui rassure sur notre alcoolisme mondain!

Le lendemain, nous affrêtons un taxi pour visiter et marcher dans le plus vieux village d’Iran, perché dans la montagne, Abialleh, et visiter ensuite la «citée underground», représentant l’irrigation par canaux qui circulaient sous les maisons dans le temps jadis (clim’ à l’ancienne).

Après maintes tergiversations, nous décidons neanmoins de partir pour Téhéran, avant d’enchainer sur une réservation faite dans les Albortz, guest house perdue dans la montagne dont les forums disent le plus grand bien.

Nous redoutions la capitale, tant elle est grouillante et polluée, mais les 2 jours que nous y passons nous ont beaucoup plu. Le palace Golestan est le plus beau que nous ayons vu jusqu’à présent, un petit tour au bazar, dans les parcs, et une randonnée dans la montagne à 30mn de métro nous permettront encore de belles rencontres avec des iranien(nes) qui nous offrent le thé, leur aide dès que nous ouvrons le plan pour nous repérer, et des discussions sur leur régime politique , leur malaise quant à la situation économique, le chômage des jeunes malgré leur haut niveau de formation et la contrainte du voile pour les jeunes femmes…et les plus vieilles aussi d’ailleurs!

Publicités
Cet article, publié dans Photos de Voyage, Recit Voyage, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Salam d’iran, Esfahan-Kashan-Teheran

  1. Véronique & Erick dit :

    Bien contents d’avoir de vos nouvelles et merci encore pour ce voyage par procuration! Vos photos font rêver… Ici c’est la pré-rentrée et tout ce qui va avec (vous n’avez pas encore oublié?)!… Tout va bien pour nous malgré un planning déjà surbooké. Plein de grosses bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s