Venezuela Décembre 2012 Janvier 2013

Noel et jour de l’an au Venezuela !! du 25 Décembre au 7 janvier 2013

venezveroUn voyage que nous organisons avant notre départ, en nous adressant à des français installés sur place, et dans lequel nous visons des déplacements limités (opération récente de mon dos oblige !).
Les informations dont nous disposons nous dissuadent d’un stop à Caracas, ou de séjourner dans les grandes villes. Nos sacs à dos seront cependant fouillés et quelques affaires volées lors des vols intérieurs, nous avons compris ensuite pourquoi les vénézuéliens entourent de kilomètres de cellophane leurs bagages. Tous les vénézuéliens « citadins » que nous avons croisés ont vécu dans leur vie au moins un vol, ou une agression armée.
Nous passerons donc :
La 1ère semaine :
Dans Les Andes : (vol Toulouse- Caracas, enchaîné immédiatement par un vol intérieur Caracas-Merida).
Mérida est une ville de montagne agréable, dans laquelle nous pérégrinerons à pied et à vélo. (Pas de sentier VTT malgré tout repérable tout seul aux alentours). Nous avons contacté avant de partir l’Association « Andes Tropicales », qui nous a organisé un trek de 6 jours entre Mérida et Barinas, un guide à cheval nous accompagne, et nous logerons chez l’habitant chaque soir. (Sauf une fois dans une maison abandonnée, où nous avons patienté dans nos duvets transis de froid jusqu’au petit matin). Trek malgré tout très agréable car vraiment proche des gens et villages. Confort et nourriture basique, mais une bonne prestation par cette association qui fait ainsi vivre les villages andins.
La 2ème semaine :
Retour sur Mérida en bus après le trek, puis vol Merida/ Barcelona, où notre hôte de la guest- house « Bahia del mar » à Santa-Fé vient nous chercher, et nous organise : une journée de snorkeling avec un pêcheur du cru, et le déplacement aller-retour pour aller passer 2 nuits dans la jungle du delta de l’Orenoque, dans une guest-house montée sur pilotis au milieu du delta : ballade en pirogue, baignade dans la rivière, moustiques au programme, nuit en hamac sous moustiquaires.
Retour ensuite sans interruption par vol intérieur puis vol international.
Le coût du voyage reste raisonnable grâce au change au noir par les français qui nous accueillent, tant à Mérida que Santa-Fé. Les échanges entre Vénézuéliens et touristes sont faciles, nous sommes dans la période précédant la mort de Chavez et les langues se délient sur le système mis en place par l’homme : beaucoup de bien dans les régions pauvres et perdues (école, santé, bien être des villageois), beaucoup moins bien pour la classe moyenne qui perd son pouvoir d’achat tant l’inflation galopante a dévalué leurs petites économies ; Les Riches et les expatriés s’en sortent très bien car ils placent leur capital « Euros ou dollars « dans les banques étrangères et profitent du change au black. Nous avons apprécié ce voyage de par sa variété et la gentillesse des gens rencontrés, mais le fait de ne pas parler espagnol nous coupe de contacts privilégiés, le fait de passer par les prestations nous coupent aussi de la réalité des transports locaux et des échanges qu’ils pourraient permettre.
Nous sommes aussi moins « dépaysés » en Amérique latine qu’en Asie.

Publicités
Cet article, publié dans Photos de Voyage, Précédents Voyages, Recit Voyage, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s